La Bouche

La Bouche

La Bouche

Le goût du vin.

La première caractéristique à laquelle vous devez vous intéresser pour un vin est son équilibre.
Mais de quel équilibre s’agit-il ? Tout simplement l’appréciation du trop ou du trop peu.

Trop ou trop peu d’acidité, d’amertume, de sel, de sucre, d’âpreté, un équilibre donc, que la plupart des viticulteurs recherchent.

L’autre caractéristique est la longueur en bouche.
Ce qu’on appelle aussi la persistance aromatique, c’est-à-dire le temps pendant lequel vous continuerez à percevoir les arômes sur votre langue et dans votre bouche après avoir goûté un vin. Les professionnels ont même inventé une unité de mesure pour cela : la caudalie, une seconde de persistance c’est 1 caudalie. Les très grands vins dépassent 10 caudalies.

Sachez enfin que les impressions que l’on retire de la dégustation d’un vin diffèrent entre le moment où on absorbe la première petite quantité de vin (l’attaque) et le moment où l’on avale (ou recrache) le vin absorbé (la finale).

Dans la bouche, sur votre langue, vous pourrez apprécier la texture du vin, sa densité, sa rondeur, son onctuosité.